|

Assemblée des Dieux de Québec

Assemblée des Dieux de Québec

En direct du Château Frontenac, voici les nouvelles de l’assemblée des Dieux de Québec
Sur le parvis du Château Frontenac, un commentateur parle :
— Mesdames et messieurs, bienvenue à cette émission spéciale.
Nous sommes présentement, en direct d’un évènement plus spectaculaire qu’inattendu. Il y a quelque instant nous apprenions qu’aurait lieu dans le temps des dieux, ici même, une rencontre historique que nous tenterons de couvrir entièrement. Elle est spectaculaire, considérant son déploiement, son contenu, et même sa réalisation. Nul ne me présageait un tel évènement. C’est une surprise planétaire. Pour vous en dire plus, je vous relaie à notre chef d’antenne qui est sur place.
D’un studio aménagé temporairement dans le hall d’entrée de l’hôtel
Aujourd’hui, nous vivons un moment historique des plus manquantes. Dans les grandes salles de cet hôtel, ainsi qu’au Palais des congrès et dans toutes les salles de la cité, nous assisterons à une assemblée des plus grandes autorités religieuses. Suivant nos informations, nous y attendons tous les dieux et leurs délégations immatérielles, ainsi que tous les chefs religieux et leurs principaux dignitaires représentants leur dogme. Quel est le véritable but de cette rencontre ? Allons-nous assister à un miracle et voir la fusion des mondes religieux ? Allons-nous enfin connaitre la paix et la sérénité idéologique ? Que sera le demain de cette rencontre ? Jamais dans l’histoire, un évènement n’a demandé autant de préparatifs et susciter autant d’attentes. Il faut des dieux pour arriver à planifier une telle assemblée dans un temps humainement record. Pour suivre cet évènement, nous avons recruté rapidement toute une équipe de reporters ainsi qu’une table des plus grands spécialistes en la matière qui pourront discuter et analyser pour vous, toutes les questions retenues.
Maintenant, allons rejoindre notre reporter dans le vestibule de la grande salle
Mais oui, la convention débutera dans quelques moments divins. Les préparatifs vont bon train. Cependant, il semble que du côté humanoïde que l’on a quelques difficultés de protocole. Suivant nos informateurs, on délibère sur l’ordre d’apparition des dignitaires ainsi que le temps de délibérations qui leur seront allouées. (Silence)
Nous apprenons à l’instant qu’une discussion est actuellement engagée sur la forme de la table. Il semblerait que l’on n’a pas prévu assez d’espaces pour certaines délégations qui sont fortement représentées ainsi que sur l’emplacement de leurs conseillers. Certaines délégations n’apprécient pas l’organisation des ateliers qui regroupent en chantiers de discussion les dieux et dans, d’autres forums leurs délégations humaines représentantes. Il semble que l’on s’oppose à la présence des dieux de la mythologie grecque et romaine, des divinités scandinaves, ainsi que celles des Amériques, les divinités mayas, incas et aztèques et autres représentants des religions autochtones. Certains vont jusqu’à dire que ces dieux ne sont plus des dieux. (Silence)
Un comité vient d’être formé afin d’établir une méthodologie de fonctionnement. Est-ce que la formule républicaine sera retenue ou une forme de représentation proportionnelle aux nombres croyants, ce qui favoriserait l’islam et, imposant automatiquement la charia comme, règle ceci sans nulle autre discussion ? Des tractations sont faites pour que l’on privilégie l’ancienneté, ce qui raviverait toutes les religions d’Asie, et plus particulièrement l’Hindouisme. Même les statistiques sont contestées, signifiant que les croyants ne doivent pas être obligatoirement pratiquants, ce qui défavoriserait grandement le Catholicisme. De plus, comment peut-on évaluer une religion morcelée en de multiples ramifications ? Il semble définitivement y avoir, outre le problème d’habitation, avec les 3 millions de Dieux de l’Hindouisme ! Il n’y a tout simplement pas de places ni de logements pour eux.
Attention, attention ! Nous apercevons à l’instant l’arrivée du Dalaïlama et sa délégation de moines. Considérant qu’il est le seul dieu vivant, il se devait d’aller diner avant cette rencontre marathon. De plus, on ne sait encore comment se feront ses communications avec les autres dieux immatériels. Bien que la notion d’un dieu créateur soit absente de la plupart des formes du bouddhisme, serons-nous honorés de la présence du Bouddha ?
Nous apprenons que les délégations grecques et romaines se retirent, Zeus et Jupiter n’ayant pas réussi à délimiter le nombre de leurs dieux à participer. Il semble que la foire est prise dans l’Olympe. Poséidon menace de faire sortir le fleuve de son lit, alors que Zeus est parti avec une Québécoise. Sommes-nous à la naissance d’une mythologie québécoise ? Alors que dans leur délégation, Jules César et Alexandre le Grant ne s’entend pas sur leurs influences dans l’histoire religieuse. César allant même à dénoncer Constantin le catholique. Même Gengis Khan revendique une place. Nos spécialistes croient que le même problème de représentation sera soulevé au moment de l’arrivée de plusieurs autres divinités et plus particulièrement des millions de dieux hindous.
On attend encore la confirmation de la présence du Pape et de certains Ayatollahs. Pour certains, des visas ne sont pas encore délivrés par les autorités canadiennes de peur à ce que ceux-ci demandent le statut de réfugié aussitôt arrivé et que certaines délégations soient infiltrées d’éléments terroristes. Considérant que le dieu chrétien est partout, nous croyons qu’il est déjà sur place, mais nous attendons encore la venue d’Allah et de Yahvé. Par contre, leurs différentes délégations suivant leurs différents mouvements religieux ne sont pas encore parfaitement définies. De vieilles querelles comme la virginité de la vierge Marie, le principe des indulgences refont surface. De plus, l’église Orthodoxe d’Orient veut avoir un statut particulier, ne voulant pas être dissoute sous la Chrétienté en général.
De notre envoyé spécial à la Mairie de Québec
Nous apprenons à l’instant que la communauté athée veut faire valoir ses droits de présence. Une demande de manifestation a été placée pour ce soir. Les manifestants réclament de rencontrer certains dieux, parmi une liste déposée. Les autorités n’ont pas encore répondu à leurs exigences et se méfient de leurs réelles intentions. Le représentant d’Allah a clairement signifié qu’il ne participera pas à cette rencontre alors que le Roi, chef de l’Église Anglicane par son primat l’Archevêque de Cantorbéry y dénonce un caractère sournois d’évangélisation.
Allons rencontrer notre table des experts
Après avoir présenté les experts suivant leurs appartenances, le responsable de la table leur demande d’exprimer en 30 secondes chacun, sur ce que devrait être le ou les buts d’une telle rencontre et pourquoi elle a lieu, spécifiant que certains informateurs croient que c’est pour désigner, qui devrait être le vrai Dieu. Serait-il alors unique ? La bonté, la miséricorde et la véracité de l’enseignement peuvent-elles être compatibles ou amalgamées, le cas échéant ? Un Dieu Unique, une Vérité unique. Le monde entier devrait être à l’écoute. La zizanie s’installe dans les experts. On ne peut exprimer en 30 secondes, une réponse à cette question. Questionnement d’un participant expert : « Vous savez que Yahvé le dieu des Juifs, et que Dieu le père des catholiques qui a un ascendant à la religion juive, que son fils qui priorise la religion catholique plus orthodoxe que chrétienne et le Saint-Esprit ne sait plus qui bien éclairé, et qu’Allah le dieu des musulmans, sont à l’origine un seul et même Dieu. Alors s’il est unique, quelle communauté sera représentée par celui-ci, et dans ce groupe qu’elle sera la minorité favorisée et en fondement de quoi ? »
Le responsable de la table s’interroge : « Allons-nous assister au renouveau de la tour de Babel alors qu’à l’époque il y avait trop de langue pour se comprendre ? Qu’elle a été la solution de Dieu dans ce cas précis ? Le dieu de l’Ancien Testament en profitera-t-il pour y faire une purge ? »
En direct de l’aéroport
Nous apprenons l’arrivée imprévue de certains représentants politiques. Nous avons été informés de la présence des présidents des États-Unis et de la France, des premiers ministres de la Grande-Bretagne, du Canada et d’Israël, des maires de milliers de villes en autre de Dijon, du Caire et de Montréal. La cohue règne malgré le fait que rien n’ait été prévu à cet effet. La logistique est débordée. On a même évacué un motel du boulevard Sainte-Anne pour loger la délégation américaine. Après avoir utilisé toutes les ressources et même ceux d’hébergement du tournoi de hockey Peewee, il semble que rien ne va plus dans les hôtels et les restaurants de Québec. Trop c’est trop pour une ville de 700 000 habitants.
Dans ce bourbier, l’avion de l’Empereur japonais n’arrive pas à atterrir. On parle ici, d’heures d’attente pour avoir accès à une piste d’atterrissage.
Le commentateur demande alors à son responsable du studio : « Mais pouvez-vous me documenter le pourquoi de la venue des maires des villes ? Le diable est certainement dans les détails ! »
En direct de la station
Un commentateur nous avise que tout va trop vite et pour prendre le temps de faire le point, la station va diffuser un bulletin de nouvelles spéciales.
En direct de la salle des nouvelles
Le monde est en dessus dessous. Des manifestations ont lieu partout, protestant pour ou contre l’assemblée de Québec. Dans certains cas, on dénonce cette rencontre comme, étant une supercherie digne du montage de la marche de l’homme sur la lune. Ailleurs, on parle de la fin du monde et aux Philippines, on s’immole pour s’épurer de ses péchés. D’autres prient pour que leur Dieu soit l’unique et le sauveur de l’humanité. Tandis que des manifestants contre la possible réunification des religions s’attaquent aux mosquées, aux églises, aux synagogues et autres temples ennemis à leur pensée religieuse. Le Gange est plein d’hindous en train de se purifier. Partout, on ne peut plus dénombrer le nombre de pertes de vies. Les forces de l’ordre sont débordées pour ne pas dire simplement absentes, et mêmes collaboratrices dans bien des régions. Voici des images que certains de nos journalistes ont pu cueillir. Il nous faut un miracle. La paix est dissoute dans bien de lieu, il semble qu’elle n’ait jamais existé. Allons-nous vivre un autre Sarajevo, mais planétaire cette fois-ci ? La différence qui fait naitre la connaissance engendre ici la peur et la haine. Cette haine de l’autre semble geyser du cœur des êtres. L’arme de la discorde s’appelle idéologie et intransigeance. C’est, tout simplement, la guerre des mondes.
Un reporteur fait face à la salle comme si elle était la foule
Bonjour. Depuis l’annonce de cette assemblée, la population ne cesse d’accourir sur les lieux. Des milliers et des milliers de personnes s’entassent et les services de protection sont débordés à simplement retenir les gens. Nous avons réuni ici, une salle pleine de participants triés sur le volet. Allons leur parler et leur demander leurs attentes. (Un instant, le reporter essaie de rejoindre des gens puis il recule vers son caméraman.)
S’il vous plait, puis-je prendre le pouls ? Lever la main ceux qui veulent répondre aux questions. Pensez-vous qu’un quelconque résultat puisse sortir d’un tel évènement ? Le reporteur fait le décompte. Selon vous, qui est le Dieu Unique ? croyez-vous en une Vérité unique ? Pensez-vous que l’on puisse imposer à la majorité la croyance du plus petit nombre ? Pourquoi le fait-on en politique ? Pardons : Nous devons retourner à notre chef d’antenne.
Du studio aménagé temporairement dans le hall d’entrée de l’hôtel
Nous apprenons à l’instant qu’un communiqué de presse a été publié par l’ensemble des participants immatériels. (Silence)
Je vous le dicte tel que l’on nous le transmet : « Tous les Dieux présents, ensembles réunis, exigent que l’humanité croie en eux. Ils affirment qu’il ne peut y avoir qu’une seule vérité, et qu’un seul Dieu. Chacun, somment vos Dieux. Cependant, dans notre désir de normaliser et même de rationaliser, il y a impasse. »
Avis du commentateur : On peut affirmer qu’il y a jusqu’à cet instant, échec dans les négociations. Attention, un autre avis nous parvient pour dénoncer ce communiqué : certains Dieux seraient défavorables. En attendant de faire le ménage dans cette communication, je passe l’antenne à notre reporter, qui est directement avec les spectateurs réunis en face de l’hôtel.
En direct de la station
Le climat est trop tendu, il est impossible de faire le point. Tous veulent parler. Attention, nous allons prendre quelques instants et vous passer quelques publicités afin de faire le point sur la situation.
C’est impossible, on ne peut pas tout couvrir. Il y a trop de mondes, il y a trop de sujets, il y a trop d’espérances. Cela vient de partout. C’est simple : « Il y a trop de Dieux, trop d’idéologies, trop de pressions, pour que l’on puisse faire et avoir la paix. »
Alors la responsable du panel des spécialistes de demander : « Comment vivez-vous ce gentil petit désespoir ? » Un quidam de lui répondre : « Mais avec des espoirs d’humours, Madame. »
Un reporteur fait face à la caméra comme si elle était la foule
Mesdames et messieurs, ne partez pas, restez, nous allons réussir. Je vous en prie…
Les rideaux se ferment.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *